Compote de pommes sans sucre

compote de pomme sans sucre

Pour une bonne compote de pommes bien onctueuse et sans aucun sucre, il te faut :

  • 4 grosses pommes royal Gala

C’est tout ?… Et bien oui !

Bon après, tu peux aussi ajouter plein de trucs comme de la vanille, de la cannelle, tu peux mettre des autres fruits avec aussi 🙂

Ôte leur petite pelure, leurs pépins et le cœur (oui, c’est cruel ! Hâche-les menu, menu, en toute minuscule brunoise toute mignonne.

compote de pomme light

A feu vif, saisis les pommes. Si jamais, le fond colle, ça ne devrait pas normalement, mais sait-on jamais… ajoute un tout petit rikiki fond d’eau.

Une fois que tes pommes sont bien moelleuses, à l’aide d’un mixeur, réduis les pommes en compote !

A table 🙂

[Sans lactose] [LIGHT] Muffins moelleux sans complexe !

Hello par ici !

L’hiver arrive et je sens le temps du craquage arrivé : les welsh, les carbonnades, les maroillettes, les frites bien chaudes et la binouze se font sentir ! Et comme j’suis une nana che-lou (étrange en langage de jeunes), je fais attention à ma ligne en prévision de ce carnage culinaire. Parce que oui, dans le Nord on a un put*** de terroir de ouf qui mérite d’être connu et re-connu, mais mes fesses ont comme un léger désaccord avec mes pétages de bides.

Pour se faire, j’ai tout une série d’astuces, au gré d’essai, de curiosité et de lectures qui m’ont amené à créer des « craquages » ultra light mais avec un vrai bon petit goût qui te réchauffe le palais et qui te fais un gros câlin !

T’aimes les muffins ? Ça tombe bien, moi aussi ! Allez, je te file mon premier plan…

muffin light sans lactose

POUR 12 MUFFINS : 

  • 140 g de farine complète
  • 30 g de poudre d’amande
  • 340 g de compotes de pommes sans sucres (la recette ici)
  • 1 sachet de levure
  • 4 œufs
  • 1 cuillère à soupe de 4 épices (si tu n’aimes pas, tu peux juste mettre de la cannelle, ou encore de l’extrait de vanille)

 

Avant de démarrer la recette, je t’explique une petite chose. L’ajout de la cannelle, de gousse ou d’extrait de vanilles, ou tout autres épices utilisées habituellement dans les pâtisseries sont de bon moyens pour éviter l’ajout de sucre et leurre ton esprit. Il ne remplace pas les qualités d’un sucre dans un met, cependant, il te permette d’ajouter une sensation de sucré sans en avoir les effets, ici, non désirés. La compote de pomme (ou encore parfois l’avocat ou la banane écrasée dans certaine recette) te permet de remplacer les matières grasses, d’obtenir un effet « fluffy » dans ta préparation.

Je tiens à rappeler que je ne suis pas diététicienne, encore, moins nutritionniste. Si tu souhaites être accompagné suite à de quelconque difficultés de santé, je t’invite à te rapprocher de l’un de ces professionnels ;-).

PREPARATION

muffin light sans lactose fruits rougesDans un saladier, mélange la farine complète, la poudre d’amande et la levure. Ajoute les œufs, la compote de pommes et le choix de l’épice souhaitée, à l’aide d’un batteur, fouette le mélange à vitesse maximale pendant 2 minutes.

Laisse reposer la pâte pendant une heure et enfourne tes muffins dans un four préalablement préchauffé à 180° pendant 20 minutes. Laisse refroidir.

Pour mes muffins, j’ai mis du 4 épices (comme j’adore ça j’en ai mis 2 cuillères à soupe), j’ai ajouté 2 framboises et 5 myrtilles par muffins.

BON RÉVEIL ! 🙂

Tarte du soleil

Voilà ce qui explique pourquoi je ne poste pas tellement en ce moment ! Je planche sur plusieurs projets en même temps, non pas que ça me déplaise, c’est à force d’expérience que j’apprends ! Voici donc ma participation au DEFI de Cyril Lignac (clic), une bien chouette idée qui te pousse à te creuser les méninges et d’user de créativité ! Je t’invite, si tu le souhaites, à me soutenir en votant ici (clic) et à réaliser un de mes rêves ! Allez, je t’envoie le plat :

tarte du soleil

Une recette, plutôt facile à réaliser : VINDIDIOU que c’est bon ! Allez, régale toi !

INGREDIENTS :

– 2 filets d’agneau à griller

– 1 petite courgettes

– 1 grosse aubergine

– 1 tomate

– 1 poivron

– 20 cl de coulis de tomate maison

-5 cl de vin blanc sec

– 250 g de ricotta

– 5 cuillères à soupe de feuilles de menthe finement hachées

– Sel/Poivre

– 1 cuillère à soupe d’ail hachée

– 1 cuillère à soupe d’échalote hachée

– une 10 aine de feuille filo

– Huile d’olive

– 1/2 cuillère à café de paprika fumé

PREPARATION

Couper l’aubergine en deux. Inciser la chaire en quadrillé : mettre un filet d’huile d’olive, une pincée de sel et de poivre. Enfourner l’aubergine au four à 170° chaleur tournante pendant 45 minutes. Une fois cuite, les saisir 1 minute côté chaire dans la poêle Grill bien chaude avec une pincée de paprika fumé.

Dans un bol, mélanger la ricotta, la menthe, une pincée de sel et de poivre et réserver bien au frais.

Découper la courgette et le poivron en brunoise. Dans une poêle bien chaude, faire caraméliser la brunoise poivron/courgette puis ajouter l’échalote et et l’ail. Les saisir encore environ une bonne minute puis déglacer au vin blanc. A feu moyen, ajouter la tomate et le coulis et laisser réduire. Ajouter une pincée de sel et de poivre puis réserver.

Dans une poêle à grill bien chaude, faites revenir avec un filet d’huile d’olive l’agneau environ 5 minutes (la viande doit être caraméliser à l’extérieur et légèrement rose à l’intérieur). Saler et poivrer puis réserver.

Faire préchauffer le four à 210° en chaleur tournante/ grill.

Dans un moule carré (20/20 cm), ajouter les feuille de filo en les badigeonnant de beurre fondu à l’aide d’un pinceau. Cela va leur permettre de se fixer les unes aux autres, d’éviter qu’elles se dessèchent et de bien obtenir un effet « feuilleté ».

Récupérer la chaire de l’aubergine et la disposer sur le fond de pâte. Ajouter le mélanger tomate/courgette/poivron.

Découper en cube l’agneau bien grillé et le disposer ça et là sur le fond de tarte. Enfourner le tout 15 minutes.

Mettre la ricotta à la menthe dans une poche à douille avec un embout cannelé. Recouvrir le en ne mettant pas trop de ricotta, exercer de légère pression avec la poche à douille.

tarte du soleil 2

Bon ap’ (mizote, j’ai déjà attaqué :-p) !

Superbetteraveviligious

Afficher l'image d'origineHello les amis !

Nous voilà au mois d’Octobre, et comme vous le savez, la campagne du dépistage du cancer du sein est lancée. Il s’agit de l’Octobre Rose et on ne badine pas avec cela. Plusieurs manifestations ont lieu partout en France, je suis sûre que vous trouverez une équipe médicale ou paramédicale qui vous sensibilisera au dépistage du cancer du sein. Vous connaissez sûrement l’adage, il vaut mieux prévenir que guérir ! Alors n’hésitez plus, aller à leur rencontre, ils sont là pour vous, pour vous renseigner, vous rassurer ! On ne déconne pas avec sa santé, on ne plaisante pas avec la vie ! Même si, je vous l’avoue, il faut parfois savoir prendre les choses avec légèreté, il y a tout de même des sujets sur lesquels on ne peut se permettre de plaisanter !

Pour contribuer à l’une des manifestations, je me suis inscrite au concours « Du Rose dans mon Assiette » organisé par l’AIRE Cancer (clic) en partenariat avec  la mutuelle SMH. Je trouve cette initiative magnifique car elle permet, au travers d’une passion commune, d’échanger et de partager autour d’un sujet qui effraie, qui peut s’avérer parfois tabou. La cuisine est un excellent vecteur de transmission, de convivialité et c’est tout à leur honneur d’avoir organisé une telle manifestation ! J’en suis très émue..

Allez, je m’étais juré de ne pas trop vous submerger, passons donc à la recette.

superbetteraveviligious

Il fallait réaliser une recette avec au moins un ingrédient rose dans l’assiette. Je suis donc partie sur l’idée d’un cheesecake destructuré avec une crème de betterave, une compotée de betterave/framboise et de faisselle à la confiture de fraise maison ! Un vrai régal !

Ingrédients :

  Pour le dressage :

 2 grosses framboises coupées en rondelle

———————————————————————

Pour le sablé :

 40 g de beurre ramolli

2 cuillères à soupe de cassonade

20 g de poudre d’amande

30 g de farine

——————————————————————————

 Pour la crème pâtissière à la betterave :

 126 g de lait

30 g de sucre

13 g de maïzena

13 g de beurre

½ betterave cuite et mixée

————————————————————————

Pour la compotée betterave/framboise :

 ½ betterave cuite coupée en cube

4 grosses framboises

3 noisettes de beurre

3 cuillères à soupe de cassonade

2 cuillères à soupe de vinaigre de framboise

—————————————————————————–

Pour le mélange faisselle/fraise :

 4 grosses gouttes du jus de betterave récupérées lors de la découpe

100 g de faisselle

3 cuillères à soupe bien bombées de confiture de fraises maison

  Préparation 

 Préparation de la betterave

 Laver la betterave à l’eau bien fraîche. Dans un four à 170°C, mettre à cuire la betterave entourée d’aluminium pendant une heure.

 Une fois sortie du four et refroidie, ôter la peau de la betterave et la couper en deux. Réserver une première moitié, puis mixer la seconde jusqu’à obtenir une texture bien lisse (quitte à la passer au chinois).

 

  1. Crème pâtissière à la betterave (pour environ 200 g)

 Blanchir le jaune d’œuf avec le sucre et ajouter doucement la Maïzena. Dans une casserole, faire bouillir le lait avec la purée de betterave. En verser la moitié sur le mélange œuf/sucre/Maïzena et fouetter. Verser le mélanger dans la casserole avec le restant de lait/betterave et faire chauffer en mélangeant vivement.

 Quand un épaississement est observer, continuer de mélanger jusqu’à ébullition. Retirer du feu et incorporer le beurre. Le mélange doit être satiné et lisse. Verser le dans un récipient bien frais, filmer au contact puis réserver au réfrigérateur. Pour le dressage, la crème devra être bien froide.

 

  1. Le sablé

Préchauffer le four à 180°. Dans un petit récipient qui peut aller au four, mélanger avec les doigts l’ensemble des éléments jusqu’à obtention d’une pâte sableuse (un peu comme un crumble). C’est-à-dire que la pâte ne doit pas être en boule ou compact, elle est bien friable et en « petits morceaux ». Enfourner le mélange environ 15 min. Une fois sortie du four, il se peut que la pâte n’apparaisse plus sous la forme d’un crumble, donc à l’aide d’une fourchette venir gratter le mélange jusqu’à l’obtention d’une texture type crumble. Réserver.

 4. La faisselle à la fraise maison

 Dans un bol mélanger 100 g de faisselle à de la confiture de fraise maison. Verser 4 grosses gouttes du jus de betterave, préalablement récupérer lors de la découpe de la betterave pour les précédentes préparations. Mélanger, puis, réserver au frais.

  1. Compotée Framboise/Betterave

 Couper en cube le restant de betterave. Dans une poêle bien chaude, faire revenir les cubes de betteraves avec deux bonnes noisettes de beurre. Déglacer le mélange avec 4 cuillères à soupe de vinaigre de framboises. Puis, ajouter 2 cuillères à soupes bien bombées de cassonade blonde, puis ajouter une noisette de beurre. Hors du feu, incorporer 4 grosses framboises et les écraser délicatement en les mélangeant aux betteraves.

 Passer directement au dressage afin de garder la compotée encore chaude.

DRESSAGE

 Mettre la faisselle et la crème de betterave dans deux poches à douilles distinctes avec un embout cannelé.

dressageDisposer de manière aléatoire, la faisselle puis la crème de betterave en quinconce, dans des proportions différentes. Essayer d’obtenir une certaine équivalence : par exemple, 4 gros points de crèmes de betterave, 3 petits de crèmes de betterave, 2 moyens, faites-en de même

 

 

 Verser, la compotée betterave/framboise entre les différents points de crèmes et de faisselle. Puis, disposer au-dessus le sablé à l’amande. Puis, remettre quelques petits points de crèmes et de faisselles au-dessus.

 Et enfin, disposer les rondelles de framboises ça et là, pour terminer. Bon appétit ! 

Apéritif : samoussa pommes flambées au calvados et camembert de Normandie

apéritif samoussa pomme camembert calvados

Bon, les potes arrivent dans 1 heure, j’ai pas eu le temps de faire les courses. On a quoi dans les placards… Du calvados fait maison… made in Normandie ! Super, il est juste divin, mais ça ne va pas nourrir un homme (voire une tribu de Vikings affamés). J’ouvre le frigo.. Des feuilles de brick, de la crème fraîche, des pommes… Outch ! J’aimerais vraiment vous mimer ma tronche de stressée de première (j’ai un léger côté Bree Van de Kamp). On se creuse les méninges et là… EUREKA ! En route pour la recette :

 

 

Il te faut pour 6 samoussas :

  • 1 pomme (quand je t’ai dit que c’était la dèche dans le frigo !) (évite la granny ou les pommes trop acides quand même…)
  • 6 feuilles de brick (qu’elle est l’andouille qui s’est servi des 4 premières ?!)
  • Du calvados (compte un fond de verre à moutarde c’est pour flamber la pomme et lui donner bon goût, ça te fait un bon 5 cl)
  • Du VRAI camembert (bien coulant et qui pue de préférence !)
  • 1 cuillère à soupe de crème
  • Du sel et du poivre
  • Huile d’olive
  • Amandes émondées concassées (une petite 10aine)

Lave la pomme, épluche-la et coupe-la en brunoise. Dans une poêle à feu vif, fait chauffer la pomme, ajoute un léger fond d’eau si ça attache. Il ne faut pas que la pomme colore, le but c’est de la cuire sans matière grasse. Donc si l’eau disparaît, tu remets un fond d’eau (un fond s’est vraiment juste pour éviter que ça accroche, donc tu arrosouilles avec douceur…). OK, une fois que ta pomme est bien moelleuse, et que tu n’as plus d’eau dans la poêle (surtout pas d’eau sinon ça flambe pas), arrose-la avec le calvados et flambe lui sa tronche ! Pour flamber, maintiens toi à distance, prévois un linge humide à côté de toi (évite de mettre ta barbe ou tes cheveux soyeux au-dessus, ça peut aider…). Une fois qu’il n’y a plus de flamme, tu éteins tout et tu réserves.

Tu peux couper ton camembert en tranche de 1 cm d’épaisseur que tu vas recouper dans le sens de la largeur pour avoir deux petits morceaux presque identique.

Ensuite, tu prends ta feuilles de brique : tu la plies une première fois en deux (ça te fait un gros demi cercle), puis, tu replies encore une fois en deux (le haut du cercle vient donc toucher la partie « droite). Hey ! Ca te fait un presque rectangle !

A 1 cm du bord du rectangle, tu viens déposer une cuillère à soupe de pommes, le morceau de camembert et une demi cuillère à café de crème. Un peu de sel et un peu de poivre, une pincée d’amandes concassées, et tu roules le tout en samoussas. Bon t’expliquer la technique par écrit… c’est un peu compliqué. En clair, ton bout de rectangle où il y a la pomme, tu prends la pointe que tu viens poser sur son côté opposé et ainsi de suite. Ok, je te fais un tuto vidéo ce week-end ! -clic- (tu pourrais cliquer dessus dimanche, patience !)

A l’aide d’un pinceau ou à l’aide d’une feuille d’essuie-tout roulé en boule, viens trampouiller l’outil choisi dans de l’huile d’olive, et l’appliquer tout légèrement du le samoussa, c’est juste pour le dorer au four donc aie la main légère !

Enfourne tes petits samoussa chéris (oui, faut le dire, si c’est la première fois que tu en fais, tu vas en ch***, ils seront peut être pas super beau mais rassure-toi, c’est à force d’en faire que tu auras une belle dextérité samoussesque) : 180°c pendant une 20aine de minutes. Quand ils sont bien dorer, sors les du four et à la boustiffaille !

Tu peux les servir en apéro (tremper dans un poil de vinaigre au miel à l’ail c’est miam miam) ou encore avec une salade pour une belle entrée !

entrée samoussa camembert pomme calvados

Allez, à plus dans l’bus !

Chutney de figues aux échalottes

Une recette toute simple que vous pouvez utiliser dans n’importe quel plat. Que ce soit pour accompagner un foie gras sur tranche de pain brioché toasté, accompagner n’importe quelle viande, la figue passe vraiment bien partout !

Pour environ 4 personnes, il vous faut :

  • 6 figues fraîches
  • 2 oignons rouges
  • 40 g de cassonade ou de sucre roux
  • 10 cl de vinaigre miel à l’ail (un vinaigre de vin rouge à la framboise ou au cidre peut aussi bien convenir selon les goûts)
  • 1/2 cuillères à café de cannelle
  • sel et poivre

Couper les figues et les oignons le plus finement possible. Les faire revenir dans une bonne noisette de beurre jusqu’à une légère caramélisation. Incorporer la cassonade mélanger, laisser la caramélisation se terminer puis déglacer au vinaigre de miel. Faire cuire à feu très très doux pendant une vingtaine de minute. Saler et poivrer…. et déguster !

Tajine Agneau figues, amandes, pruneaux, abricots et ses frites de semoules

20150923_123344

Pour le petit descriptif, il s’agit d’une souris d’agneau enrobé de chutney de figue et rôtie au four accompagnée de frites de semoules coriandre/fleur d’oranger et d’une purée de carottes au Raz El Hanout et amandes émondées. Un bon petit plat qui, il faut le dire, par ce début d’automne, réchauffe le coeur !

Ingrédients (pour 4 personnes) :

Pour les souris d’agneau rôties :

  • 4 petites souris d’agneau
  • 16 cuillères à café de chutney de figues (pour la recette c’est ici)

Pour la purée de carottes :

  • 4 oignons
  • 8 carottes
  • 4 cuillères à soupes de Raz El Hanout

Pour les frites de semoules :

  • 1 verre de semoule moyenne (j’insiste bien sur la semoule et non du couscous…)
  • 1/4 verre  de farine
  • 1/4 verre de beurre fondue
  • 1/4 verre d’eau chaude
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à soupe de coriandre ciselée
  • 2 bouchon d’eau de fleur d’oranger
  • Huile d’arachide pour la friture

Pour la décoration (et plus de goût !) :

  • 8 abricots secs
  • 8 pruneaux
  • Quelques amandes émondées
  • Quelques feuilles de coriandre fraîches

 Etape des frites semoule :

Commencer par la pâte à semoule, elle nécessite un temps de repos d’environ 2 h. Dans un saladier, mélanger la semoule, la farine et le sel. Incorporer le beurre fondu jusqu’à l’obtention d’une pâte à l’aspect « sablé ». Pétrir cette dernière en y ajoutant très progressivement l’eau et la fleur d’oranger jusqu’à obtenir une pâte bien homogène. Cette dernière ne doit ni coller à vos doigts, ni au saladier. Une fois obtenue, bouler la pâte, filmer-la et laisser-la reposer au réfrigérateur pendant environ 2 h.

L’étape qui suit et à faire juste avant de dresser (afin d’avoir les frites bien chaudes !)

Une fois bien reposer, sortir la pâte puis à l’aide d’un rouleur l’étaler sur une épaisseur d’environ 1 cm et y découper des rectangles (ce qui en proportion, si vraiment on chipote, nous fait une frite de 5 cm de long sur 0.8 de larges et une hauteur d’1 cm). Dans une casserole, verser l’huile d’arachide, suffisamment pour pouvoir frire nos bâtonnets (allez, on va dire, deux bons verres à moutarde pour une petite casserole). Une fois l’huile bien chaude, plongez les frites, pas toute ensemble  (sinon ça colle), perso, je mets 3 frites, j’attends qu’elles soient bien saisies (elles deviennent dures et donc facilement manipulables). Ne pas hésiter, à les retourner une fois qu’elles commencent à être colorées. Elles sont cuites une fois l’aspect, un peu durci, et qu’une coloration orangée apparaît.

Etape des souris d’agneau rôties :

Préchauffer votre four à 200°C en convection naturelle. Badigeonner chaque souris d’agneau finement (environ 4 cuillères à café de chutney de figue par souris d’agneau). Recouvrir le plat d’une feuille d’aluminium et enfourner pendant 1 h 30.

Etape de la purée de carottes :

Découper grossièrement les carottes et les faire cuire à l’eau afin de les obtenir bien moelleuses. Conserver environ un verre à moutarde d’eau de carottes, nous en aurons besoin pour la sauce. Dans une poêle bien chaude, faire revenir les oignons avec un fin filet d’huile d’olives, les faire caraméliser. Ajouter les carottes, puis le Raz El Hanout, et les faire très brièvement saisir. Mixer l’ensemble afin d’obtenir une purée de carotte bien onctueuse et délicieusement parfumée.

Etape de la sauce : 

Lorsque vos souris d’agneau sont cuites (pour le savoir, la viande doit se détacher seule de l’os, elle doit être tendre au toucher), récupérer le jus fourni par ces dernières. Le verser dans une casserole et y incorporer 1/4 de verre du jus de carottes. Mélanger, laisser légèrement réduire si le mélange est trop liquide (mais pas trop longtemps, plus on réduit, plus le jus risque de devenir corsé). Personnellement, j’y ajoute une demi cuillère à café de Raz El Hanout (parce que je suis dingue de cette épice) mais libre à vous de ne conserver que le jus tel quel.

Verser la sauce sur chaque souris d’agneau lors du dressage.

Il ne vous reste plus qu’à dresser et à déguster ! Bon appétit !